Information

Projet éducatif

En vertu du décret du 14.03.1995, le Pouvoir Organisateur des écoles de Chièvres s’est posé les questions suivantes, afin de définir son projet.

Pourquoi un projet éducatif ?

  • Parce qu’en éducation comme en tout autre domaine, il faut savoir ce que l’on veut et où l’on veut aller.

  • Parce que les méthodes employées pour éduquer et enseigner influencent le comportement de l’enfant et, donc, de l’adulte qu’il deviendra.

Alors, les questions importantes à se poser sont :

  1. Quelle école ?
  2. Pour quel enfant et… quel adulte ? 
  3. Pour quelle société ?

 Quelle école ?

  • L’école communale, ouverte à tous, refuse la sélection sociale et économique : elle accorde une égale sollicitude à tous les enfants quelle que soit leur origine sociale ou culturelle.

  • L’école communale, ouverte à tous, respectueuse de toutes les conceptions philosophiques et idéologiques, est une école de tolérance ; elle s’enrichit de l’échange et de la confrontation d’idées et de convictions différentes.

  • L’école communale, proche du citoyen, est démocratique : elle doit amener les jeunes à être des citoyens responsables dans une société libre, en favorisant l’apprentissage des responsabilités sociales et en pratiquant la démocratie à l’école.

  • L’école communale, respectueuse des droits de l’enfant, prend en charge la totalité de sa personne et vise à son mieux-être, en favorisant les comportements suivants : autonomie, sens des responsabilités, liberté, solidarité, tolérance, épanouissement personnel, confiance en soi, créativité, efficacité.

Pour quel enfant et…quel adulte ?

  • L’école doit préparer les jeunes à prendre une place active dans la vie économique et dans la société, en les guidant dans la construction de leur savoir.

  • Elle doit offrir à chaque enfant des chances égales d’y être éduqué instruit et formé.

Pour quelle société ?

  • Une société digne, démocratique, respectueuse des choix de chacun dans le respect de l’autre.

  • Une société ouverte à tous, sans distinction, qui favorise la communication et le dialogue.

  • Une société solidaire qui favorise l’autonomie, l’esprit d’initiative et la prise de responsabilités.

Les valeurs

En fonction de ces choix, les valeurs à promouvoir sont les suivantes :

  • Valeurs morales : respect de soi, des autres, justice, tolérance.

  • Valeurs sociales et intellectuelles : autonomie, responsabilité, prise de décision, esprit critique, goût de l’effort.

  • Valeurs affectives : sociabilité, épanouissement personnel, confiance en soi.

  • Valeurs culturelles : respect de l’environnement, éducation globale.

  • Valeurs matérielles : créativité, sens de la gestion.