Information

Projet pédagogique

Le présent projet définit les visées pédagogiques et les choix méthodologiques opérés pour mettre en œuvre le projet éducatif. Il s’inscrit dans le cadre des décrets « Ecole de la Réussite » du 14.03.1995 et Missions » du 24.07.1997.

Pour une école de la réussite

Moyens mis en œuvre sur le plan pédagogiques

  1. Un enseignement par cycles :

Le parcours scolaire sera structuré en deux étapes comprenant chacune deux cycles.

ETAPES

ANNEES

CYCLES

1ère étape : 2 cycles

2 ½ ans

1er cycle : 2 ½ à 5 ans

Petite section

Moyenne section

Grande section

2ième cycle : 5 à 8 ans

1ère année primaire

2ième année primaire

2ième étape : 2 cycles

3ième année primaire

1er cycle : 8 à 10 ans

4ième année primaire

5ième année primaire

2ième cycle : 10 à 12 ans

6ième année primaire

 Cette organisation devra permettre à l’élève de parcourir sa scolarité

  • à son rythme,

  • d’une manière continue,

  • sans redoublement à l’intérieur d’un cycle.

L’erreur ne sera plus sanction mais au contraire source de défis, d’ajustements, de dépassement de soi.

Une année complémentaire peut être suivie par l’élève au cours de la première ou de la deuxième étape pour tenir compte de ses propres rythmes d’apprentissage.

  1. Une continuité et une progression dans les apprentissages.

Les Socles de compétences serviront de référence en matière d’apprentissages.

Les outils pédagogiques et les référentiels suivront l’élève d’une classe à l’autre.

Une concertation est une réelle collaboration entre les enseignants tant maternels que primaires.

Celles-ci viseront les apprentissages, l’évaluation, les projets,…

Cela implique des enseignants, solidaires, disponibles, capables de se remettre en question, de continuer à se former, et de mettre en œuvre de nouvelles méthodes.

  1. Une pédagogie différenciée

  • qui tiendra compte davantage de la personnalité de l’enfant, de ses capacités de travail, de l’histoire propre.

  • qui sera donc individualisée et variée au niveau des démarches, des outils, des approches de la matière nouvelle. Elle prévoira aussi des groupements différents selon les besoins.

  1. Une pédagogie globale

  • qui établit un climat de confiance réciproque entre maîtres et élèves, d’où l’importance de l’accueil et de la communication.

  • qui sollicite la contribution de l’élève à ses apprentissages tant cognitifs que sociaux en éveillant le désir d’apprendre, le plaisir de savoir, la satisfaction de savoir.

  • qui favorise l’apprentissage de la démocratie, du civisme et des valeurs dans le projet éducatif.

  1. Une pédagogie active et fonctionnelle

  • qui part de situations de vie de l’enfant, de ses préoccupations.

  • qui crée des défis, des problèmes réels liés à son environnement et dans lesquels il pourra réinvestir ses apprentissages.

  1. Une évaluation au service de l’élève

  • qui prévoit

  • une évaluation formative :

    • avant l’apprentissage pour s’assurer des pré-requis.

    • pendant l’apprentissage pour observer les stratégies

    • après l’apprentissage pour mettre en place des remédiations adéquates

  • une évaluation sommative :

  • en fin de matière pour dresser le bilan des savoirs et des savoir-faire

  • une évaluation certificative :

  • en fin de sixième année primaire pour garantir la maîtrise des apprentissages. C’est le Certificat d’Etude de Base (CEB)