Information

Règlement des études

 VILLE de CHIEVRES

 

Ecole communale de Huissignies

 

sur base de l’article78 du décret du 24/07/1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental.

Le règlement des études définit notamment

  1. Critères d’un travail scolaire de qualité

 Pour permettre aux élèves de réaliser un travail de qualité, les activités qui leur sont proposées tiendront compte de leur vécu, de leurs besoins, de leurs motivations, de leurs possibilités et de leur rythme d’apprentissage. Des activités individuelles, collectives ou en groupe favoriseront l’acquisition progressive d’une méthode de travail et développeront le sens des responsabilités, l’autonomie et l’esprit de coopération.

Les élèves respecteront les consignes données, les échéances, les délais et soigneront la présentation de leurs travaux. Grâce à des travaux de recherche et à des activités créatrices, ils construiront leurs savoirs et maîtriseront les compétences indispensables à leur avenir tout en exerçant leur esprit critique.

A cet effet, le règlement des études aborde notamment et de la manière appropriée au niveau de l’enseignement fondamental les aspects suivants :

  • Le travail à l’école qui comportera des travaux individuels, de recherche et des travaux de groupe ainsi que des leçons collectives.

  • Le travail à domicile, défini dans le décret du 29/03/2001 – Circulaire n°108 du 03/05/2002 comme « Activité dont la réalisation peut être demandée à l’élève, en dehors des heures de cours, par un membre du personnel enseignant » comportera des activités de recherche, de préparation, d’application, de mémorisation et d’étude.

Pour établir un lien privilégié entre les parents et l’école,

  • En maternelle, une farde de communication est complétée au fur et à mesure en fonction des besoins.

  • En primaire, un journal de classe, sous le contrôle des enseignants, consulté et signé régulièrement par les parents renseignera de façon précise les tâches à réaliser, les activités parascolaires et les congés.

  • Une rencontre avec l’enseignant ou la direction peut avoir lieu lors des réunions de parents ou sur rendez-vous.

 

  1. L’évaluation

L’enseignement fondamental constitue un continuum pédagogique structuré en deux grandes étapes réparties en quatre cycles :

ETAPES

ANNEES

CYCLES

1ère étape : 2 cycles

2 ½ ans

1er cycle : 2 ½ à 5 ans

Petite section

Moyenne section

Grande section

2ième cycle : 5 à 8 ans

1ère année primaire

2ième année primaire

2ième étape : 2 cycles

3ième année primaire

1er cycle : 8 à 10 ans

4ième année primaire

5ième année primaire

2ième cycle : 10 à 12 ans

6ième année primaire

 

Tout au long de ce parcours, différentes évaluations seront mises en place afin de d’aider les enseignants et les élèves à produire un travail de qualité.

On distingue

  • L’évaluation formative, un des trois axes pédagogiques essentiels de l’école de laréussite, fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Elle a pour fonction de le réguler en amenant l’élève à prendre conscience lui-même de son avancement, de ses réussites et de la façon de les atteindre, des obstacles qu’il a encore à franchir et de la manière de surmonter les difficultés. Ainsi conçue, elle permet aux enseignants d’observer l’effet, sur chaque élève, des stratégies didactiques mises en place et dès lors, de les ajuster. Cette forme d’évaluation sert évidemment les pratiques de différenciation. (Circulaire 2419-26 avril 208 page 13)

  • L’évaluation sommative se tiendra au terme d’une ou plusieurs séquences d’apprentissages pour en faire le bilan. Les  socles de compétences sont la référence pour ce type de d’évaluation. Elle indiquera à l’élève et ses parents, par le biais du bulletin, le degré d’acquisition des connaissances et de maîtrise des compétences et permettra à l’équipe éducative de prendre et de motiver ses décisions en fin d’année scolaire.

  • L’évaluation certificative débouche soit sur l’obtention d’un certificat (CEB en finde sixième année primaire), soit sur une autorisation de passage de classe, ou d’accès à un nouveau degré. Ici, aussi, les socles de compétences sont la référence pour ce type d’évaluation.

  1. Le conseil de classe

Il est constitué des titulaires d’un même cycle et d’une même implantation, de la directrice et éventuellement d’un membre du P.M.S. Ils se réunissent si un problème survient dans le parcours d’un enfant et automatiquement à la fin de l’année scolaire pour arrêter une réussite ou un maintien. Leurs délibérations sont confidentielles et leurs décisions sont collégiales et solidaires.

Parfois, pour certains élèves, une année complémentaire doit être organisée pour qu’ils puissent acquérir les socles de compétences. L’équipe éducative émettra un avis auxparents qui prendront en toute connaissance de cause la décision de maintenir ou non l’élève une année de plus dans l’étape. Ce choix définitif sera certifié sur un document. Dans ce cas, un dossier pédagogique accompagnera l’enfant afin d’établir un plan individuel d’apprentissage.

  1. L’obtention du certificat d’étude de base (CEB)

La participation à l’épreuve externe commune en vue de la délivrance du Certificat d’études de base est obligatoire pour les élèves inscrits en 6ième année de l’enseignement primaire.

Un jury est constitué au sein de l’école en vue de la délivrance du Certificat d’études de base.

  • Si votre enfant a réussi, le jury lui délivre obligatoirement le CEB et il doit entrer en 1ère année Commune.

  • Si votre enfant n’a pas réussi ou qui n’a pas pu participer en tout ou en partie à l’épreuve, le jury délibère afin d’accorder ou non le CEB.

Il fonde sa décision sur un dossier de l’élève comportant

  • la copie des bulletins des 2 dernières années de la scolarité de l’enfant ;

  • un rapport circonstancié de l’instituteur avec son avis favorable ou défavorable quant à l’attribution du CEB ;

  • tout autre élément que le jury estime utile.

 

En l’occurrence, les motivations d’une décision de refus doivent

  • faire apparaître que l’élève n’a pas réussi l’épreuve et indiquer ses résultats dans chacun des 4 domaines évalués ;

  • mentionner les éléments du dossier de l’élève justifiant que le jury n’attribue pas le CEB ;

  • faire apparaître les résultats aux bulletins, les éléments du rapport circonstancié et autres éléments probants éventuels ; 

  • être consignées dans le PV des décisions.

 

La communication de cette décision de refus d’octroi d’un CEB indiquera

  • la motivation de la décision ;

  • l’information sur les modalités mises en place pour organiser l’entretien au cours duquelleur seront fournies les raisons pour lesquelles le CEB n’a pu être octroyé à leur enfant ;

  • les informations sur les modalités d’introduction du recours.

En cas de refus, votre enfant peut entrer en 1ère année différenciée (anciennement section d’enseignement d’accueil).

Il peut rejoindre le 1er degré Commun (accord des parents) sous 3 conditions qui s’additionnent :

- a) avoir 12 ans au 31/12 de l’année scolaire

- b) avoir suivi une 6ème primaire

- c) sur avis favorable du Conseil d’admission.